GOLFIKA
ARNAUD MASSY
 
  Additions importantes en Mars 2007 (voir Golfika Magazine n°5, Printemps 2010)
 
   
 
A. Massy   Arnaud Massy, né le 6 juillet 1877 (Biarritz), mort le 16 avril 1950 (Etretat).
Fils de Marie, née Lauga (28 ans). Ses parents se sont mariés à Biarritz mais sa mère n’est pas originaire de cette ville. Ils possédaient une ferme, proche de la ville, où ils élevaient des moutons et où Arnaud est né.
Il travaillera d'abord sur un sardinier avant d'être, à l’age de 14 ans, employé comme caddy au golf de Biarritz. Il porte le sac de nombreux joueurs tels que Horace Hutchinson, Charles Hutchings ou encore Everad A. Hambro.
   
  Comme tous les caddies du monde, il apprend à imiter le jeu de ses employeurs et montre vite des dispositions pour le golf. En 1893, à l'âge de seize ans, il gagne le "Prix des Cadets", une compétition réservée qui leur est réservée, et reçoit un superbe Louis d'or ainsi qu'une médaille du même métal. Massy raconte qu'il les gardera toujours sur lui, comme des fétiches.
   
  Un peu plus tard, en 1898, sir Everad Hambro emmènera le jeune Arnaud à North Berwick.
   
 

Ayant commencé, en autodidacte, à jouer en gaucher, il va devoir reconstruire complètement sa technique. Il utilise un stance plutôt ouvert et un grip "à deux mains". En haut de la montée, il effectue une petite boucle assez curieuse (décrite par les britanniques par "the Massy's pig tail"). Homme grand et puissant, avec des épaules larges, il deviendra vite un excellent joueur de cleek et un assez long frappeur – sans toutefois être exagérément puissant.

  Massy swing
   
  Sur les links de North Berwick – où il retournera à six occasions y enseignant quatre mois pendant la saison d'été – il rencontrera les plus grands joueurs, amateurs et professionnels. Il se liera d'une sincère amitié avec Ben Sayer senior.
   
  Massy se présente pour la première fois à l'Open Britannique en 1902, portant les couleurs du Golf-Club de Biarritz. il y finira 11ème.
   
  Le 28 octobre 1903, Massy épouse Janet Henderson, fille du Captain Henderson, à l'église d'Edinburgh. Six mois plus tard, le 7 avril 1904, il effectuera un mariage civil en France. (voir le scan en bas de cette page).
   
  En 1905, l'Open se joue à Saint Andrews. Il représentera North Berwick et finira 5ème, gagnant au passage sept livres et demi.
   
  Si Pierre Deschamps avait essayé de s'attacher ses services dès l'ouverture du Golf de Paris, en 1902 à la Boulie, il faudra attendre l'automne 1905 pour que Massy quitte le golf de Biarritz pour celui de Paris. Au printemps 1906, il y remportera la première édition du "Grand Championnat Omnium" (appelé aujourd'hui l'Open de France). Certes, il n'y a pas encore les très grands joueurs britanniques, mais on note les noms de Tom Vardon, Ray, Reid et deux autres, moins connus (Kinnel et Gray).
   
  La même année, il termine 6ème à l'Open Britannique qui se joue à Muirfield.
   
  Durant l'hiver 1907, le Grand Duc Michel invite Arnaud Massy et neuf des plus grands joueurs britanniques à venir disputer des matchs sur le Golf de Cannes qu'il a fondé dès 1891 : James Braid, Rowland Jones, Sandy Herd, Edward Reid, Ben Sayers, J.-H. Taylor, Tom & Harry Vardon et Jack White. Ce tournoi sera doté de 150 livres de prix et autant en "expenses". Arnaud Massy va remporter l'épreuve en stroke-play, mais également le foursome, en partenariat avec Jones.
   
  Ces victoires seront confirmées d'une manière éclatante quelques mois plus tard. A Hoylake, près de Liverpool, le mardi 18 juin 1907, il termine les épreuves éliminatoires du British Open en 147 (73+74). Cinq coups devant le suivant, Sandy Herd (71+81).
   
  Le temps est épouvantable, les vents sont forts et la pluie torrentielle, mais dès le premier jour du tournoi – le jeudi 20 – Massy crée la surprise en menant avec 157 (76+81), un coup devant le grand J.-H. Taylor (79+79). Le lendemain, il augmentera son avance et terminera premier avec un score de 312 (76+81+78+77) devant J.-H. Taylor, 314 et Tom Vardon, 317.
   
  Avec cette victoire il sera le premier étranger à remporter le British Open.
   
  Après avoir gagné, il apprend que sa femme donna naissance à une fille, Margot. En souvenir de cette prestigieuse victoire, il lui donnera, pour second prénom Hoylake.
   
  Après cette victoire, de retour à North Berwick, il est accueilli par une foule en liesse qui l'attendait à la gare. La fanfare, commandée par le maire, jouait "See the Conquering Hero" en traversant la ville. Le Comité du Golf de Paris lui rendit hommage en allant l'accueillir à la gare, lors de son retour en France.
 
 
  Cliquer sur l'image pour agrandir

Trois médailles en or, très rares, que Massy portait attachées à sa montre. Celle en or rouge lui a été offerte par le grand duc Michel Michailovitch (armoiries MM) à la suite de son succès prémonitoire à Cannes en janvier 1907.

Celle marquée "Hoylake 1907" lui a été remise par le comité du Golf de Paris lors de son retour en France. L'autre face indique "Arnaud Massy Champion du Monde". C'est ainsi qu'on appelait l'Open Britannique à cette époque.
La plus petite des trois médailles (République Française) lui a été remise en 1946.
   
  Une semaine après ce succès, se déroulait pour la deuxième fois, l'Open de France. Cette fois, comme pour venger leur honneur, les plus grands joueurs britanniques sont là. Arnaud Massy y triomphe encore , deux coups devant Jean Gassiat. Le meilleur britannique n'est que troisième : James Braid, suivi de Harry Vardon, E. Reid, G. Duncan, E. Ray et Tom Vardon.
   
  En 1908, il sera vainqueur des tournois de Blackpool, Turnberry et Pitlochry et terminera 9ème à l'Open qui se joue à Prestwick.
 
 
  En 1910, au Royal Golf Club, il gagne le premier open de Belgique, cinq coups devant Vardon et Herd.

Cliquer sur l'image pour agrandir

   
  En 1911, à Sandwich, il faillit renouveler l'exploit d'Hoylake. Il termine les quatre tours de l'Open à égalité avec Harry Vardon. Il concèdera la victoire au 35ème trou du play-off. Avant la première guerre mondiale, il terminera encore trois fois dans les dix premiers dans cette épreuve – souvent qualifiée à cette époque de Championnat du Monde. Et une autre fois encore, après la guerre, en 1921, à Saint Andrews.
   
  C’est aussi en 1911 que Massy publiera, avec le soutien de Pierre Deschamps et de l’éditeur Pierre Laffitte, le premier livre d’importance sur le golf. Il est remarquable de noter que celui-ci est certainement le seul livre de golf en Français qui ait été traduit en Anglais !
   
  C'est aussi à cette époque que Massy quittera La Boulie pour se partager entre La Nivelle, durant la saison d'hiver, et Deauville, l'été.
   
  En 1912, l'Open d'Espagne est créé. Il se joue à Madrid … et c'est encore Massy qui remporte le tournoi.
   
  Le 30 juin 1913, à La Boulie, sont organisées des rencontres internationales France contre Etats-Unis. La France est représentée par ses quatre mousquetaires : Arnaud Massy, Jean Gassiat, Etienne Laffitte et Louis Tellier. Les Etats-Unis ont envoyé leurs quatre meilleurs joueurs : John McDermott, Mike Brady, Alex Smith et Tom McNamara. Notre quatuor remportera tous ses matchs.
   
  Après la grande guerre, où il sera blessé à Verdun, il reviendra sur la côte basque, à La Nivelle pour y enseigner .
   
  En 1926, il effectue une tournée aux Etats-Unis où il jouera contre l'immense Bobby Jones. Associé à Compston, Massy remportera, par 3 & 2, son premier match contre la paire Jones et Watts Gun. C'est surtout son putting qui fera merveille.
   
  En 1928, il préfèrera rejoindre Chantaco, un nouveau golf qui venait de s'ouvrir sous les auspices de la famille Thion de la Chaume. Le champion Jean Garaïalde, raconte les souvenirs de son père Raymond, qui fut l'élève d'Arnaud Massy et la stupéfaction des joueurs de Chataco lorsqu'ils voyaient parfois Massy prendre le départ … en sabots !
   
  Son caractère est souvent qualifié de difficile, bourru et même colérique. Il semble qu'après ses grandes heures de gloire il ait eu quelque difficulté à trouver un club d'attache. Aussi, dans les années 1930, Arnaud Massy part au Maroc, à Marrakech, où il retrouve Gustave Golias qui avait été, en 1911, son assistant à La Boulie.

Avec Bouchaib Stitou, Massy et Golias remodèleront le parcours de Marrakech en 1933. Ce parcours avait été créé en 1926 par Gustave Golias. Inauguré en 1927 avec quatre trous, il était passé à neuf dès l'année suivante.

   
  De retour du Maroc, il tombe malade. Ses deux filles (Margot et Lena) vivant en Grande Bretagne, sa femme étant décédée, il prend sa retraite, chez des amis, à Etretat. Il y mourra dans le dénuement le 16 avril 1950.
   
 
  Cliquer sur l'image pour agrandir
Certficat de décès
Autorisation G Jeanneau.
  Certficat de marriage
Autorisation D Seaton.
  
 
  Merci à Douglas Saeton qui nous a éclairé sur bien des points. Son site remarquable est une mine d'information sur l'histoire du golf à North: North Berwick - At the heart of golf in Scotland
Georges Jeanneau, et son fils Nicolas, on écrit un excellent livre sur Massy.
"1907: La victoire d'Arnaud Massy au British Open" édité par la Fédération Française de Golf.
 
 
Retour au sommaire  
Histoire du golf en France  
Les golf dans les pays d'Europe Continentale