GOLFIKA
ROBERT DUNLOP (selon nos lecteurs)
 
  
  De Bill Anderson (10/06/2001) - Dans le livre de Pete Georgiady, Compendium of British Club Makers, un Robert Dunlop est indiqué à Clacton-on-Sea en 1902. Il est intéressant de noter que le livre de Alan Jackson sur les professionnels britanniques n'en parle pas.
  
 
  De Douglas Seaton (30/09/2009) - Deux articles de journaux:

LE CADAVRE D'UN GOLFEUR.
Ecossais, employé près du Van Cortlandt Park trouvé mort dans le lac.

Nos informateurs des quartiers d'hiver à l'Hôtel O'Connell, près de Van Cortlandt Park, n'ont pas encore déterminé comment Robert Dunlop est mort. Son corps a été retrouvé hier dans l'eau à l'extrémité nord du lac dans le parc, où la glace était brisée. Il était porté disparu depuis sept semaines et le coroner de Kingsbridge estime que le corps est resté dans le lac pendant tout ce temps.
Natif d'Ecosse, Robert Dunlop est arrivé chez nous au printemps dernier. Agé d'à peine plus de 30 ans, il était particulièrement sombre. Il avait quitté la ville et recherché un emploi sur les links de Van Cortlandt Park. C'était un golfeur habile et il a été immédiatement embauché comme assistant.
Lorsque l'hiver, saison peu propice, fut arrivé, Dunlop, se retrouve seul et triste dans les envisons de'O'Connell. Il se mit alors à boire beaucoup. Il a cherché du travail, faisant des petits boulots ici et là. Mais il semblait ne savoir rien faire d'autre que manier un club de golf. Finalement O'Connell le prit pour l'hiver.
Il a semblerait que deux demandes d'information aient été faites sur Dunlop depuis l'Ecosse. Une femme de O'Connell a déclaré que Dunlop ne parlait jamais de ses connaissances et qu'il n'a jamais dit à personne qu'il voulait mettre fin à sa vie.

Et dans "Golf Magazine", de février 1907.

L'Association des golfeurs professionnels a très récemment donné une preuve convaincante de son utilité. Un jeune professionnel écossais, Robert Dunlop, qui était venu chez nous, a été trouvé accidentellement noyé dans le lac de Van Cortlandt Park. Son corps a été récupéré après avoir été exposé il y a quelques semaines. Mais sans amis intimes ni parents dans ce pays, il n'y avait personne pour s'occuper de son l'enterrement. Alex Finlay s'en est ému et a immédiatement porté l'affaire devant le secrétaire de l'association, Charles Kirchner. Une décision a été immédiatement prise, et l'association prend en charge les funérailles. Elle a acheté une parcelle dans le cimetière de Mount Hope et MM Kirchner, Finlay, Stewart Gardner, et JP O'Connell, de l'hôtel à Van Cortlandt Park, ont assisté à l'enterrement. Ce n'est qu'une des nombreuses bonnes choses que l'association a faite et peut faire; chaque professionnel devrait lui donner son appui sincère.

  
 
 
Retour vers "Le premier open sur le Continent"  
Retour au sommaire